De prime abord Monaco, pays le plus dense du monde, se distingue par ses gratte-ciel, flanqués contre le Rocher et bordant une eau bleu lagon. Pourtant, la nature a su conserver ses droits et la Principauté, particulièrement engagée dans la protection des océans, s’attache à préserver ses espaces naturels, parcs et jardins, qui couvrent plus de 20 % de son territoire.

Monaco, terre d’engagement

Le combat des Princes
Avant que l’écologie ne soit portée sur le devant de la scène et rappelle l’Humanité à
son implacable responsabilité, il y a 113 ans, le souverain Albert 1er, explorateur passionné et scientifique exigeant, fondait l’Institut Océanographique, véritable temple de la connaissance des mers et des océans. Dans le sillage du “Prince des Mers”, son successeur Albert II poursuit le combat avec la création cette année d’un nouvel espace de 550 m² : l’Odyssée des tortues marines. Composé d’un centre de soins et d’un espace de sensibilisation dédié à la préservation de cet animal fascinant, il accueille deux magnifiques tortues Caouannes, Samy et Avril, qui barbotent paisiblement dans les bassins du musée en attendant d’être fin prêtes à prendre le large.

Le royaume de l’exubérance botanique
Renommé dans le monde entier, le Jardin exotique de la Principauté de Monaco abrite plusieurs milliers d’espèces de plantes succulentes aux formes extravagantes et
d’essences originales venues du monde entier. Accroché à la falaise, il surplombe un
vertigineux panorama qui fait de cet écrin de douceur un lieu propice au dépaysement. Plus bas, la roche calcaire de la falaise dévoile une grotte qui s’enfonce pratiquement jusqu’au niveau de la mer, ornée de concrétions aux noms évocateurs : stalactites, stalagmites, draperies, colonnes, spaghetti… Enfin, la visite se complétera idéalement par un passage par le Centre Botanique. Cette immense serre de verre de plus de 2000 m² répartis sur trois niveaux veille à conserver une collection de référence mondiale de cactées et d’autres plantes succulentes, souvent rares et menacées dans la nature.

À la découverte du patrimoine naturel
Né en 2013, le Parcours des Arbres Patrimoniaux offre un point de vue exclusif sur le patrimoine naturel monégasque. Cet agréable chemin botanique présente les 92 spécimens les plus remarquables de la Principauté, tant pas leurs caractéristiques nominatives que dimensionnelles … Une balade rafraîchissante qui rappelle l’engagement de Monaco contre la déforestation.

Téléchargez le guide complet sur www.visitmonaco.com