Le charmant village perché de Biot n’est autre que la capitale mondiale de la verrerie d’art ! Les ateliers et galeries se succèdent aujourd’hui le long de ses ruelles historiques.

Biot

Une balade dans l’histoire
Successivement fief des Templiers puis des Chevaliers de Malte, Biot est un ancien village fortifié de maisons-remparts et de portes médiévales. Tout au long des ruelles pavées et fleuries, se succèdent croix de Malte, pierres gravées et mosaïques de galets. À la fin du Moyen-Âge, le village était fermé aux envahisseurs par trois portes. Celle des Tines s’élève encore au milieu d’un croisement de ruelles piétonnes pavées et fleuries, créant un espace escarpé plein de charme ; celle des Migraniers est mieux conservée, admirez les vestiges d’une tour et du chemin de ronde qui y passaient autrefois. Plus haut, la place des Arcades était, jadis, au centre du premier castrum de Biot. Reconstruite au XVe siècle sur les bases d’une ancienne Eglise romane et classée Monument Historique en 1984, l’Eglise Sainte-Marie-Madeleine est le fleuron du patrimoine biotois.

A la rencontre des verriers d’art
Une cinquantaine de créateurs travaillent à Biot : bijoutiers créateurs, maroquiniers, sculpteurs, peintres… Certains perpétuent la tradition, d’autres proposent un art plus contemporain. Certains ateliers sont ouverts au public, d’autres le sont sur réservation. Mais les stars du village restent les maîtres verriers biotois. Dans la chaleur des fours, l’œuvre de verre prend forme sous vos yeux, au rythme de la canne maniée par l’artisan. Couleurs et motifs apparaissent au fur et à mesure de la pigmentation et du moulage… Des oeuvres presque magiques à retrouver, bien évidemment, en vente.
L’association “La Créative” a d’ailleurs créé une “boutique” de réalisations produites par ses artistes adhérents professionnels.
Cet été, participez au grand Jeu-concours «The place to B(iot)»
Tous les jours, des bons d’achats à gagner chez les commerçants du village.
Tous les quinze jours, un vélo électrique sera mis en jeu !

Musée Fernand Léger
Le musée national Fernand Léger est tout simplement le seul musée au monde dédié à cet artiste majeur du XXe siècle, Biotois d’adoption. C’est d’ailleurs Fernand Léger qui a acheté ce mas Saint-André, au pied du village, quelques mois avant sa mort en 1955. Son épouse Nadia Léger et son ami Georges Bauquier ont alors décidé de lui créer ce musée et d’y exposer son œuvre et celles de ses contemporains. N’hésitez pas à profiter du jardin, une vaste prairie ondulée, rehaussée de cyprès, bordée d’une pinède et d’une rangée d’oliviers.